Sidi N’aïm est un conteur insatiable. De son propre aveu, raconter des histoires, il adore ça… et tous les moyens lui sont bons pour arriver à ses fins. Le rythme évidemment, le rap bien sûr, la gestuelle aussi mais, surtout, le plus ancien mode de communication artistique au monde : le Slam, cLes classes de quatrième du Collège Clamecy Giroud de Villette se souviendront probablement toute leur vie de ce que ce sourire éclatant perché en haut d’une grande silhouette faussement nonchalante leur a transmis en quelques séances passées à jouer avec les mots tout en travaillant sur leurs maux. Sidi N’aïm sème du Slam, offrant une arme pacifique aux supposés démunis. Slameur sans entraves. Merci à Franck Halimi et Label épique.